Protéines végétales : l’accélération !

Les aliments à base de protéines végétales sont en plein essor : aux Etats-Unis, les ventes au détail de substituts végétaux à la viande ont par exemple augmenté de 23% entre 2017 et 2018 (vs 2% pour le marché alimentaire) selon des données compilées par Nielsen et le Good Food Institute. Dans la même veine, le marché des substituts végétaux aux produits d’origine animale (lait et viande) atteint désormais 4,5 Mds$ aux Etats Unis.

Les aliments à base de protéines végétales sont en plein essor : aux Etats-Unis, les ventes au détail de substituts végétaux à la viande ont par exemple augmenté de 23% entre 2017 et 2018 (vs 2% pour le marché alimentaire) selon des données compilées par Nielsen et le Good Food Institute. Dans la même veine, le marché des substituts végétaux aux produits d’origine animale (lait et viande) atteint désormais 4,5 Mds$ aux Etats Unis.

La demande des consommateurs pour les substituts végétaux aux protéines animales est donc bien là et les opérations au sein du secteur attestent de cette effervescence… et de l’intérêt des investisseurs pour ces nouveaux produits ! 

S’agissant des alternatives végétales à la viande, Beyond Meat et Impossible Food ont réalisé les dernières opérations les plus marquantes :

  • Au mois de mai 2019, l’IPO de Beyond Meat a été un succès avec une première cotation à 46$ (soit 84% au-dessus du prix d’introduction) et une hausse de 163% du titre dès la première journée, valorisant la société 3,8 Md$ !
  • Précédemment, c’est Impossible Food qui s’était illustré après avoir réussi à lever 300 M$. Au total, l’entreprise a récolté plus de 750 M$ pendant ses différentes campagnes de financement, lui permettant de nouer un partenariat avec Burger King qui propose désormais une version végétarienne de son célèbre Whopper aux Etats Unis.

Signe des temps, de grands noms figurent au capital de ces sociétés, comme Léonardo Di Caprio, Jay-Z, Bill Gates mais aussi Don Thompson, ancien patron de McDonald's.

Il ne se passe donc plus une semaine sans que les protéines végétales ne fassent l’actualité, que ce soit le fait de starts up, comme Equinom qui a annoncé récemment avoir développé un soja non OGM encore plus riche en protéine, ou d’industriels établis de longue date, comme Tyson Foods, le plus grand producteur de viande des Etats Unis, qui s’est lancé directement dans la compétition des alternatives végétales à la viande en juin dernier.